L'équipe artistique

Auteurs : Philippe Sabres et Jean-Pierre Andréani

Metteur en scène : Jean-Pierre Andréani

Comédiens : Philippe Bertin et Michel Laliberté

Eclairagiste : Laurent Schneegans,

Jean-Pierre Andréani - coauteur et metteur en scène.
Après la Rue Blanche et le Conservatoire National Supérieur d’art Dramatique, il joue avec Jean-Louis Barrault (Rodrigue dans le Soulier de satin) Marcel Maréchal (Athos dans les Trois mousquetaires), et avec Jacques Mauclair, Denis Llorca, Wolfram Meyring. Récemment au Lucernaire, Dialogue aux enfers entre Machiavel et Montesquieu.
Il fonde et dirige la compagnie qui porte son nom et met en scène Racine, Molière, Françoise Lefèvre, Villiers de l’Isle-Adam, adapte Wilhelm Reich Ecoute petit homme, Kirkegaard Un séducteur, écrit Descartes, exilé volontaire, Patron, une bière ! et Qui que quoi…caisse.
Au cinéma, il tourne avec Marc Allégret, Michel Mitrani, Jean Douchet, Jean-Baptiste Leonetti, Frédéric Provost, François Ozon, Philippe Lioret.

Philippe Bertin - coauteur et comédien.
Il débute comme comédien permanent dans la troupe du Centre Dramatique National Nord-Pas-de-Calais, et joue sous la direction de Jean-Louis Martin-Barbaz Les femmes savantes de Molière, Jules César de Shakespeare. Il travaille au Métropole théâtre avec Guillaume Hasson : Silhouettes au lointain. Joue ensuite avec Panchika Velez, Yves Chenevoy, Patrice Kerbrat. Il a tenu plusieurs années le rôle de l’aviateur dans Le petit prince au théâtre du Gymnase. L’an dernier à l’Essaïon : Trois quarts d’heure avant l’armistice.
Il tourne à la télévision dans L’appel du 18 juin de Félix Olivier, La dernière campagne de Bernard Stora. On le voit dans les séries R.I.S., Julie Lescaut, Alice Nevers, Ainsi-soit-il, Profilage, Hippocrate, Family Business, et dans la série anglaise Riviera. Au cinéma dans Sagan de Diane Kurys, Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? de Philippe de Chauveron, Médecin de campagne de Thomas Lilti.

Michel Laliberté - comédien.
Codirecteur artistique du théâtre Essaïon de Paris depuis 2006 et de l'Essaïon-Avignon depuis 2011. Il a joué plus d'une trentaine de rôles au théâtre, parmi lesquels Valmont dans Les Liaisons dangereuses, de Laclos, Jacques de Jacques et son Maître, Regarde les fils de l'Ulster marchant vers la Somme, de McGuinness (Avignon IN 2001) mise en scène de Guy-Pierre Couleau, Cavales de Pierre Vignes. Il a mis en scène une vingtaine de pièces dont Cuisine et dépendances, de Bacri et Jaoui, Quartett, d'Heiner Müller, La Belle et la bête, La Locandiera, de Goldoni, joue en ce moment Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée de
Musset,
mise en scène de Xavier Lemaire.
Au cinéma, il a tourné dans Se souvenir des belles choses, de Zabou Breitman, le Grand rôle de Steve Suissa,  J'Irai où tu iras, de Geraldine Nakache
et Aline DIEU, de Valerie Lemercier (sortie en novembre 2020).
A la télévision il apparaît dans la série américaine Strangers.

Laurent Schneegans, éclairagiste.
Depuis vingt ans, il éclaire le théâtre, la danse, l’opéra et le spectacle de rue. Il travaille notamment avec Guy-Pierre Couleau (au CDN d’Alsace), Brigitte Jaques-Wajeman. Le chorégraphe Paco Dècina lui confie ses créations lumières depuis 2002. II éclaire le premier opéra de Laurent Cuniot, Des pétales dans la bouche. Il a déjà éclairé deux pièces de Philippe Sabres : Soeurs secrètes et Trois quarts d’heure avant l’armistice.
Egalement photographe, il réalise depuis 2007 les photos des spectacles qu’il met en lumière. Lors de la Nuit blanche à Paris en 2010, il présente une installation lumière autour du pendule de Foucault, baptisée Luminance d’éclipses vives.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now