L'équipe artistique

Texte : Jean-Baptiste Seckler

En voir plus
Jean-Baptiste Seckler - Comédien et Metteur en scène

       Sculpteur et comédien, il s’est formé principalement à l’école professionnelle d’art et d’architecture de la ville de Paris et à l’école d’art dramatique Jean Périmony.
     Passionné d’anatomie, il intègre rapidement les cours de nu de l’Atelier Corlin et de l’école nationale des Beaux-Arts où il dessine et sculpte sans relâche des visages et des corps d’après modèles vivants.
En 1997, il réalise la marionnette Elisabeth Guigou aux côtés d’Alain Duverne lors d’un stage chez les guignols de l’info ;
1998 est l’année de sa rencontre avec Zinedine Zidane pour qui il créer un buste officiel en bronze, signé par le joueur, numéroté et reproduit à cent exemplaires.
     Profondément inspiré en dessin et en sculpture par le visage de Mike Tyson, Jean-Baptiste se rend à Memphis-Tennessee, USA, pour assister au championnat du monde des poids-lourds Lewis-Tyson ;
Ce dernier perd le combat par K.O, se fait recoudre les deux arcades sourcilières à vif
et reçoit malgré tout le sculpteur français qui est venu de Paris pour lui offrir un modelage de son visage grandeur nature. Ce moment d’émotion filmé par les caméras de Canal + va toucher le boxeur et engendrer une longue amitié entre les deux hommes.
2004, Jean-Baptiste s’installe à New-York où il créer « The mezmerize Art » avec la manager de Mike Tyson qui représente « Jacqueline Rowe and Associate ». Il effectue de grands portraits sur toiles et des sculptures qui seront vendues à des personnalités du monde de la musique.
En 2008, Jean-Baptiste rencontre son dieu musical Stevie Wonder pour qui il créer un portrait en bronze que le chanteur, tout sourire, reconnaîtra de ses mains.
         C’est la commande d’une statue hyper-réaliste de Michael Jackson et le film de sa fabrication « Michael Jackson Résurrection » créé en 2009 qui vont ouvrir les portes du Musée Grévin au sculpteur Seckler.
Il va créer une vingtaine d’oeuvres pour Grévin Paris, Montréal, Prague, Séoul et Vevey telles que John Lennon, Yoko Ono, Michael Jordan, Lady Gaga...
En 2010, de retour à Paris, Jean-Baptiste Seckler troque le travail en solitaire de l’atelier pour les cours de théâtre ;
Il se forme durant trois ans auprès de Jean Périmony, Sylvia Roux, Erick Desmarestz et Christian Bujeau.
Il joue dans « Dieu » de Woody Allen, mise en scène par Nicolas Morvan en 2010,
dans « L’invité » de Laurent Bouhnik, mise en scène par Alan Aubert Carlin en 2011,
dans « Jules et Jim » de François Truffaut, mise en scène par Anne-Marie Philippe en 2012 et
dans « Dom Juan » de Molière, ( rôle de Dom Juan ) mise en scène par Fiacre en 2013 et 2014.
Jean-Baptiste va également jouer dans une dixaine de court-métrages dont « Que la mort vous sépare » de Vincent Cléro et Fabien Luszezyszyn pour lequel il reçoit le
Prix d’interprétation masculine en 2015.
Jean-Baptiste fait une apparition dans « Les Mouettes », long métrage de Claire Milajones, et décide de mettre à profit ses deux moyens d’expressions au service d’un seul en scène au théâtre.
C’est en 2016, à l’approche du centenaire de la disparition d’Auguste Rodin, qu’il va créer « Le Penseur » ;
2017, la pièce est jouée tout d’abord à la Maison de Balzac le dimanche 17 septembre dans le cadre des journées du patrimoine, puis au Château de l’Islette les 29 et 30 septembre où vécurent Auguste Rodin et Camille Claudel, au théâtre du Gouvernail du 2 octobre au 18 décembre et enfin au théâtre El Duende le 22 décembre.
Salué par le public et la critique, « Le Penseur » a finalement joué les prolongations au Gouvernail jusqu’au 28 février 2018.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now